-> S'enregistrer (en haut du forum)

A bientôt sur Buzzer Beater !

MIAMI HEAT : Season number 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MIAMI HEAT : Season number 2

Message par RunTMC90 le Mar 28 Nov - 13:34

Résumé de la saison 2017-2018 


Saison mitigée pour les protégés du Parrain Riley ! Le Heat nous a offert un mélange d’excitation et de déception. Excitation avec une SR de folie, 16 victoires et 6 défaites, un statut de cador retrouvé, un jeu placé léché. 2eme équipe aux passes décisives et 2ème au niveau des points apportés par le banc, Miami était une des équipes les plus équilibrées de la ligue. Déception, parce que les playoffs ont été ratées. Retour sur la saison de la meilleure franchise de Floride.


Le début de saison : une équipe sur laquelle il va falloir compter 


Miami annonce la couleur dès le début de saison. Les victoires s’enchaînent, le jeu placé est efficace. Whiteside s’amuse, Dragic aussi. Waiters apporte le scoring en sortie de banc et Winslow la défense. James Johnson est efficace et Tyler montre de bonnes choses. Seul Kelly Olynyk est catastrophique. Il est échangé contre Mareese Speights à la première opportunité. Ce-dernier va se montrer extrêmement précieux grâce à son « golden arm ». Ses 3 premiers matchs sont concluants : il met une quinzaine de points à chaque fois. A part une défaite en Overtime contre les solides Celtics, Miami lance sa saison à merveille et prend la 2eme place de la conférence. 




Le milieu de saison : le coup de mou 


Cette partie de la saison a été la plus dure à gérer pour les hommes de coach Spo. Tyler Johnson ne met plus dedans, Dragic assure de moins en moins le lead, James Johnson est irrégulier et Winslow et J-Rich sont pitoyables. Les défaites de 20 points contre les Warriors et les Wizards provoquent un séisme : non seulement le coaching staff décide de changer de schéma de jeu, mais les 2 anciens rookies de la maison, Winslow et Richardson sont échangés contre l’energizer Terrence Ross et le jeune Elfrid Payton. « C’est une des décisions les plus compliquées de ma carrière. J’adore ces deux gars. Cela fait 3 ans qu’ils sont dans l’équipe. Mais le virage que nous prenons m’oblige à les sacrifier ». Pat Riley en a le coeur brisé. Mais si l’équipe veut rivaliser avec les plus grands, il va falloir trouver des solutions : le bilan contre les équipes les mieux classées est terrible (défaite contre les C’s / Wiz / Rockets / Warriors / Nuggets) en plus de la défaite cruelle contre les Supersonics où l’équipe touche le fond. Les semaines qui suivent vont voir un ensemble à la recherche d’une nouvelle identité. Sont recrutés Pierre Jackson pour le scoring en sortie de banc et Derrick Williams pour sa polyvalence. Le poste 3 dans le 5 majeur est un véritable chantier. Spoelstra alterne entre Rodney Mcgruder, pour apporter de l’envie défensive et une adresse moyenne à 3 points (là où Winslow pêchait). Très vite, le tacticien se rabat sur Terrence Ross car il n’arrive pas à cohabiter avec Waiters sur le banc. Ce-dernier va d’ailleurs connaître un gros trou de confiance. Il est alors décalé en poste 1 remplaçant au vu des prestations médiocres de Jackson et de Payton. Par ailleurs, Elfrid est remplacé. Il fait ses valises pour le Texas ; Jodie Meeks, le chemin inverse.



La fin de saison : l’équipe se rassure en vue des PO


Finalement, Miami trouve son rythme et sa fin de saison est rassurante. Jodie Meeks s’intègre bien et les options sont nombreuses. Udonis Haslem reprend du service et aide lorsque les intérieurs ne sont pas dedans. Les PO s’approchent et le Heat squatte la 3ème place de la conférence. Cela faisait 3 ans qu’ils n’avaient pas fini la saison aussi haut.



Les PO : la désillusion contre une franchise métamorphosée 


Miami attaque la post-season avec confiance. Peut être trop confiants. En effet, la troupe floridienne doit jouer les Raptors, une équipe facilement battue en SR. Le heat est favori, avantage du terrain oblige. Le début du premier match est terrible, l’équipe creuse sa propre tombe et ne reviendra jamais au score. L’avantage du terrain est perdu mais les hommes de coach Spo se réveillent et infligent une nette défaite aux Canadiens dans le Game 2. La tension est à son comble mais les 2 derniers matchs à Toronto seront suicidaires  : manque d’expérience, perte de l’identité collective… seul Dragic (et dans une moindre mesure Whiteside et Waiters) semble surnager et élever son niveau de jeu. Toronto s’est métamorphosé en Playoffs et donne une bonne leçon à Miami. 






La saison 2018-2019 


Présentation de l’effectif 



LE 5 MAJEUR :



MJ : Goran Dragic 

On ne présente plus le meilleur cracheur de feu de toute la Floride. Assez discret en SR l’an dernier, même s’il était notre meilleur joueur (12.8 points /g), Goran s’est révélé être un vrai leader en PO. Cette saison, les attentes placées en lui sont toujours aussi grandes : une quinzaine de points et 5 passes par match minimum et une capacité à surnager comme il l’a fait en PO. Les trous d’adresse seront interdits ! 

A : Dion Waiters

Eh non ! Cette saison Dion ne sera pas le génial 6ème homme tournant à plus de 10pts par match en sortie de banc. Il retrouve sa place de titulaire pour apporter un vrai soutien à Dragic. Waiters devra être bon. Très bon. Il gardera les meilleurs joueurs adverses, devra percuter pour offrir des espaces et éviter à Dragic de se démultiplier pour ne pas plonger. Comme l’an dernier j’attends du scoring et un rôle de lieutenant officiel du Slovène. 

AS : Grayson Allen

 On surprend son monde et on pose le rookie dans le 5. Plusieurs raisons : sur le banc, il ferait doublon avec les shooteus, et T-Ross pourra plus facilement être libre en 6ème homme qu’il ne l’était avec Waiters sur le banc ou dragic dans le 5. Allen aura un temps de jeu à échelle variable, ce poste étant promis à Ross mais je veux le voir mettre des missiles à 3 points. Avec Goran, Dion et JJ il aura de l’espace. A lui de saisir sa chance.

AF : James Johnson

Une des rares « déception » de l’an dernier. Comme avec son patronyme, sa saison a été en dents de scie. Il a tout de même su se montrer précieux et assurer un très bon pourcentage, même à 3 points. 5 à 7 pions par match sont toujours attendus. Je veux de la régularité, surtout. 

P : Hassan Whiteside 

Le meilleur pivot de la saison dernière n’a pas démérité : il a su placer son double double de moyenne. Rares ont été les fois ou Hassan s’est fait dominer et nombreuses l’ont été où lui a dominé. Comme l’an dernier j’espère qu’il mettra ses 10 points et prendra 10 rebonds tous les soirs. Seul bémol : arrêter de se faire dunker dessus par Derozan. 



LA SECOND UNIT



2ème meilleur banc de la ligue la saison dernière, Miami mettra encore plus l’accent dans ce domaine cette année.


MJ : Tyler Johnson 

Tyler est LA déception de l’an dernier. Scorant peu et avec un pourcentage faiblard, il est un grand artisan de la défaite contre les Raptors. Très souvent, Waiters s’est montré bien plus éfficace. Surtout, Tyler semblait trop petit et pas assez dur (notamment en défense) pour assurer une qualité régulière au poste 2, en titulaire. Alors, Coach Spo a (dit-il) trouvé la solution. TJ sortira du banc en meneur. En effet, la seule fois où cela s’est produit, c’était contre les Celtics et il avait alors scoré 16 points. Très souvent, quand Tyler score, l’équipe suit. C’est un des joueurs dans lequel je place le plus d’espoir. Maintenant, il jouera à des moments où le 5 en face sera plus faible. A lui de démontrer ses qualités offensives et la constitution d’un duo de 6th man spectaculaire avec Terrence Ross.

A : Troy Brown 

L’autre rookie devra apporter son panache offensif en relai de Dion Waiters.

AS : Terrence Ross 

Le trampoline humain ex-canadien n’a jamais vraiment déçu. Le problème, c’est qu’il n’avait pas beaucoup de ballons. Dans le 5, il était entouré de Dragic, des deux Johnson et de Whiteside… plusieurs joueurs qui ont besoin de la gonfle. Et sur le banc, Waiters étant en MJ, il avait tout autant de mal à cohabiter. Maintenant, le MJ remplaçant a changé et je promets une belle complicité entre les deux 6ème homme de l’équipe qui, je l’espère, sauront ramener une vingtaine de points à eux deux chaque soir ! 

AF : Mareese Speights 

Arrivé de Orlando en échange du mauvais Olynyk, Speights s’est montré précieux grâce à son adresse extérieure. Je demande la même saison et une légère amélioration en régularité et en protection du rebond.

P : Bam Adebayo

Le pivot rookie a fait une saison correcte. On le sait, il ne mettra pas 20 points par match. Comme Speights, je demanderai alors une amélioration dans la régularité aux rebonds et en défense. 



LES FACTEURS X







A l’extérieur



Rodney Mcgruder 

Rodney a joué quelques matchs titulaire après le départ de Winslow. C’est un joueur sobre et de devoir. J’ai bien aimé son boulot défensif (notamment dans le match 2 sur Derozan) sur les meilleurs joueurs adverses. Il sera le joker défensif, et Spoelstra l’aura souvent dans un coin de la tête pour apporter rage et défense sur le parquet. 

Jodie Meeks

Jodie a été récupéré en fin de saison dernière en échange de Payton. Meilleur shooteur à 3 points de l’équipe, il devra continuer à mettre dedans. Il sera appelé en cas de souci d’adresse. Je sais qu’il ne va pas nous décevoir.


Wayne Ellington 

Réserviste, il pourra être ressorti des cartons si besoin. 



A l’intérieur 



Tristan Thompson   

même rôle que Bam => défense & rebonds.





SI TOUT SE PASSE BIEN 



Si tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, Miami écrase la concurrence, corrige le tir contre les grosses équipes et ne perd pas d’autres matchs bêtement. Cela leur permet d’être dans les 2 premiers à l’Est. En PO, l’équipe ne se fait pas surprendre dès le 1er tour et s’assure l’avantage du terrain pour les demies de conf, un avantage précieux qui les propulse en finale de conférence pour tenter le tout pour le tout. 
Dragic, continue d’être un leader, Hassan un destructeur. Waiters est le parfait lieutenant pendant que JJ est régulier. Le collectif est bien huilé, le banc est le plus profond de la ligue et TJ et Ross forment un duo exceptionnel. Speights, Allen, Brown, Ellington et Meeks assurent le pourcentage derrière la ligne à 3 points. 



SI CA NE VA PAS DU TOUT 



Dragic est dépassé, parfois irrégulier, Whiteside perd le mojo. Miami se cherche une identité, et est hésitant. Waiters ne cohabite avec personne et TJ et Ross n’arrivent pas à trouver leur rôle sur le banc. De même pour les rookies. James Johnson est catastrophique et dans toutes les rumeurs de trade. L’équipe termine 4eme et se fait méchamment gifler au 1er tour : échec total. 




RESUME DES OBJECTIFS COLLECTIFS 




- Garder cette faculté à être une « équipe »

- Etre dans les 2 premières équipes à l’Est pour potentiellement avoir l’avantage du terrain même après le 1er tour

- Atteindre les finales de conférence… et y jouer sa vie. 



RESUME DES OBJECTIFS INDIVIDUELS 


- GM of the Year 

- Whiteside dans la 1st team 

- Dragic en mode superstar

- placer un joueur du banc dans le top 3 du 6th man of the year 

- placer un rookie dans le top 3 du ROY









LET'S GO HEAT !

RunTMC90
Rookie
Rookie

Equipe amér. préférée : Miami Heat
Messages : 142
Date d'inscription : 06/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum